Mieux vivre
Leave a comment

Hausse des décès évitables dans le monde

Décès évitables : les facteurs alimentaires

Selon une étude publiée le 11 septembre par la revue britannique The Lancet, menée dans 188 pays et prenant en compte l’augmentation et le vieillissement de la population, le nombre de décès évitables a augmenté de 23% entre 1990 et 2013, atteignant un total de 30 millions en 2013. Si certains des facteurs à l’origine de ces décès, parmi les 79 étudiés, sont du ressort des États et des politiques environnementales, comme la pollution atmosphérique, la grande majorité d’entre eux résultent de nos choix individuels.

Les 10 principaux facteurs de décès évitables

Voici les facteurs de risque évitables les plus meurtriers dans le monde en 2013 selon cette étude (les deux sexes confondus) :

  1. L’hypertension artérielle non-traitée
  2. Le tabac
  3. L’obésité
  4. Un taux de sucre trop élevé dans le sang
  5. Une alimentation trop riche en sel
  6. Une alimentation trop pauvre en fruits
  7. La pollution atmosphérique
  8. La pollution intérieure liée à l’usage de combustibles solides
  9. Un taux de cholestérol élevé
  10. L’alcool

Ce classement diffère en plusieurs points selon le sexe. Le tabac est ainsi la 2ème cause de décès évitables pour les hommes dans le monde, mais seulement la 6ème pour les femmes. L’alcool tue aussi plus les hommes : il n’entre pas dans le top 10 pour les femmes alors qu’il est en 6ème position pour les hommes. De fortes disparités existent en outre selon les régions du monde : l’alcool arrive par exemple en 2ème position en Russie et on retrouve l’obésité en tête de liste en Amérique latine et au Moyen-Orient.

Le rôle de l’alimentation mis en avant

On connait tous les risques pour la santé liés au tabac et à l’alcool. Par contre, on sous-estime souvent l’importance de nos choix en matière d’alimentation. L’étude a recensé 14 facteurs alimentaires associés aux décès évitables, parmi lesquels une alimentation trop pauvre en fruits, légumes et céréales complètes mais aussi trop riche en sel, viande rouge et boissons sucrées. La somme de ces facteurs alimentaires serait responsable de 21% des décès dans le monde en 2013, soit 11 millions de personnes, majoritairement par le biais de maladies cardiovasculaires. À titre de comparaison, le tabac a causé sur la même période 6 millions de morts, soit presque 2 fois moins. Il est donc indispensable non seulement de lutter contre le surpoids mais aussi de veiller à adopter une alimentation équilibrée.