Ils l'ont fait
comment 1

L’auteur de The Revenant l’a écrit sur son temps libre

Michael Punke, représentant des États-Unis auprès de l'OMC, est aussi l'auteur de The Revenant.

Michael Punke, représentant des États-Unis auprès de l’OMC, est aussi l’auteur de The Revenant. Crédits : Eric Piermont/Agence France-Presse — Getty Images

Si vous avez, comme un tiers des Français, déjà songé à écrire un livre mais n’avez pas encore franchi le pas, le parcours de Michael Punke pourrait bien vous encourager. En effet, l’auteur de The Revenant (le Revenant en VF) qui a inspiré le film du même nom est dans la « vraie vie » un représentant des États-Unis auprès de l’OMC, un métier pourtant bien éloigné de la création littéraire et du faste d’Hollywood.

3 heures d’écriture avant d’attaquer la journée

Pour ceux qui n’ont pas encore lu le livre de Michael Punke ou vu le film d’Alejandro G. Iñarritu, nominé aux oscars dans 12 catégories, The Revenant retrace l’épopée de Hugh Glass, trappeur américain du début du 19ème siècle célèbre pour avoir parcouru 300 kilomètres afin de regagner la civilisation et se venger, après avoir été grièvement blessé par un ours et laissé pour mort par ses compagnons.

Michael Punke, passionné par la conquête de l’ouest, se trouvait dans un avion avec sa femme lorsqu’il a eu l’idée d’écrire un roman après avoir lu quelques lignes consacrées à Hugh Glass dans un livre d’histoire traitant du commerce de fourrure. C’était en 1997. Employé à cette époque dans un cabinet d’avocats, il prend l’habitude d’arriver à son bureau à 5h du matin, d’écrire pendant 3 heures, puis de faire son travail pendant 8 à 10 heures.

Il lui faudra 4 ans pour achever son ouvrage, publié en 2002. The Revenant connait alors un succès modeste en librairie, avec 15,000 exemplaires vendus.

Davos et les Golden Globes le même mois

13 ans après, lorsque le bruit se répand qu’une adaptation cinématographique avec Leonardo DiCaprio dans le rôle principal est en cours, le livre est réimprimé et s’écoule cette fois-ci à un demi-million d’exemplaires, devenant rapidement un best-seller.

Un second souffle pour l’ouvrage et une célébrité soudaine pour ce mordu de politique commerciale internationale établi à Genève, officiellement « Adjoint au représentant américain au commerce et Représentant permanent des Etats-Unis d’Amérique auprès de l’Organisation mondiale du commerce », qui s’est retrouvé à assister en ce début d’année au forum économique mondial de Davos… et à la cérémonie des Golden Globes. 

Sa double vie ne manque d’ailleurs pas d’amuser ses collègues, révèle The New York Times, qui se prennent en photo avec lui lors de sommets internationaux et le charrient en lui demandant :

« Comment va ton pote Leo ? ».

Il a écrit The Revenant mais ne peut pas en parler

Un bémol non négligeable vient entacher la success story : du fait de sa fonction, Michael Punke n’est pas autorisé à s’exprimer publiquement sur son livre et ne peut même pas participer à la moindre séance de dédicaces. Les règles d’éthique du gouvernement fédéral américain lui interdisent en effet toute activité pouvant donner lieu à un enrichissement personnel ou qui pourrait être considérée comme un abus de sa position.

Une situation difficile à vivre pour l’auteur de 51 ans, explique son frère qui s’exprime régulièrement à sa place : « c’est le rêve de tout écrivain devenu réalité, alors c’est frustrant pour lui de ne pas être en mesure de participer pleinement à tout ce qui est en rapport avec le livre ».

Michael Punke sera présent ce soir avec sa femme à la cérémonie des oscars mais pour les époux, peu importe le palmarès, le film est déjà un succès.

  • gaellefr

    il est : la-personne-qui-a-écrit-le-bouquin-sur-lequel-est-basé-le-film-qui-a-fait-obtenir-son-premier-oscar-à-Léo! ça donne envie de se lancer, si je savais que mon livre allait devenir un chef d’oeuvre dont le role principal est joué par une superstar je commencerais à l’écrire dès maintenant! plus sérieusement chapeau, et du coup j’ai acheté le livre!