Mieux vivre
Leave a comment

L’ayurveda pour retrouver l’équilibre

Ayurveda : massage ayurvédique

Narendra Modi, premier ministre indien a déclaré fin 2014 : « le yoga a acquis une reconnaissance mondiale pour ceux qui veulent vivre sans stress et choisissent d’avoir une approche holistique de la santé » et l’ayurveda atteindra une reconnaissance similaire « s’il est présenté de façon correcte comme un mode de vie». Mais qu’est-ce donc que l’ayurveda ?

Une approche complète et personnalisée

Reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé depuis 1982 comme médecine traditionnelle, l’ayurveda est un système médical complet, au même titre que la médecine occidentale ou chinoise, qui comprend huit branches, aussi appelées ashtangas : la chirurgie, l’oto-rhino-laryngologie/ophtalmologie/odontologie, la médecine générale, la psychiatrie, la pédiatrie, la toxicologie, la science de la longévité et enfin le traitement de la sexualité et de la fertilité.

Cette médecine alternative a pour particularité de se focaliser sur le malade et non sur la maladie, partant du principe que celle-ci provient d’un équilibre perdu, propre à chacun. Ainsi des symptômes identiques chez deux individus seront traités différemment selon leur constitution.

« C’est le patient et non la maladie qui est l’objet du traitement. » Charaka, un des fondateurs de l’ayurveda

Vata, Pitta, Kapha et l’équilibre des doshas

l’Ayurveda, ou « science de la vie » en sanskrit, établit 5 éléments fondamentaux qui composent l’univers et le corps humain : l’ether (l’espace), l’air, le feu, l’eau et la terre. Ces éléments vont former des doshas : vata (espace et air), pitta (feu) et kapha (eau et terre).

Ayurveda : les trois doshas

Ces forces, aussi appelées humeurs ou énergies fondamentales, sont présentes chez chacun d’entre nous à des degrés divers avec une ou plusieurs dominantes, constituant notre type ayurvédique (des tests en ligne permettent de determiner son type). L’équilibre de ces forces est garant de notre bonne santé, tant physique, qu’émotionnelle, intellectuelle et spirituelle, car le corps et l’esprit sont étroitement liés. Le médecin ayurvédique va donc établir quelles sont les doshas viciées à l’origine du déséquilibre, en cherchera la cause (habitudes de vie, alimentation, etc.) pour enfin proposer un traitement.

Guérison et prévention par l’ayurveda

Une modification de son mode de vie est généralement indispensable en cas de déséquilibre. En effet un mode de vie équilibré garantit selon les préceptes de l’ayurveda d’être naturellement heureux et en bonne santé.

 L’alimentation occupe une place centrale dans la guérison et la prévention. D’après les principes de la médecine la plus vieille du monde, six saveurs  (appelées « rasa ») composent les aliments : sucrée, aigre, salée, amère, piquante et astringente, qui ont un impact, positif ou négatif, sur chaque dosha. Par exemple une personne de type ayurvédique vata (c’est à dire dont la dominante est vata) devra adopter une alimentation qui diminue vata et augmente Pitta et Kapha en privilégiant le sucré, le salé et l’acide et en réduisant l’amer, le piquant et l’astringent (plus d’infos sur le site La voie de l’ayurveda).

Outre un régime alimentaire adapté, le retour de l’équilibre et son maintien passent par des préparations à base de plantes et de minéraux (appelées « rasayanas »), des massages, le yoga, la méditation et des cures ayurvédiques de désintoxication.

Ayurveda : le yoga pour retrouver l'équilibre

Si vous avez l’occasion de vous rendre en Inde, la région de Kerala au sud regorge de cures renommées. Plus près de chez nous, vous pouvez vous refaire une santé dans la thalasso 100% bio de Carnac qui propose une cure zen et ayurvédique depuis 2003.

Quelques ouvrages de référence pour aller plus loin : Santé parfaite – Guérir, rajeunir et vivre heureux avec la médecine indienneLe grand guide de l’ayurvedaLe livre de l’Ayurveda : Le guide personnel du bien-être.